“La perspective du réchauffement climatique est beaucoup plus angoissante que celle d’aller en prison” : des décrocheurs de portraits de Macron jugés à Paris

Neuf personnes doivent être jugées mercredi 11 septembre devant le tribunal correctionnel de Paris. Ces militants écologistes avaient décroché des portraits d'Emmanuel Macron dans des mairies, en février dernier. Ils risquent jusqu'à 5 ans de prison et 75 000 euros d'amende. ... [Lire la suite]