A Londres, climat tendu pour la visite de Trump, partisan du hard Brexit

La Première ministre britannique attend beaucoup de la visite de quatre jours du président américain, qui vient d'atterrir à Londres ce jeudi après-midi, pour consolider les liens, notamment commerciaux, entre la Grande-Bretagne et les Etats-Unis à moins de neuf mois de l'échéance du Brexit. Mais de nombreux écueils se dressent sur la route de ce scénario optimiste : de nombreuses manifestations sont prévues pour protester contre la venue du ... [Lire la suite]