Accusée d’un geste suprémaciste blanc, Marine Le Pen pointe du doigt Macron

Alors que Marine Le Pen s’est expliquée pour son selfie avec un «suprémaciste finno-ougrien» sur lequel elle réalisait un geste qualifié comme appartenant à cette idéologie, la dirigeante du RN a insisté au micro de France Inter sur le fait qu’il s’agissait pour elle du «ok» des plongeurs et qu’Emmanuel Macron l’avait aussi fait auparavant. ... [Lire la suite]