Aide aux migrants: prison ferme requise au procès des “sept de Briançon”

Gap - Manifestation "spontanée" ou aide à l'entrée irrégulière ? Jusqu'à quatre mois de prison ferme ont été requis jeudi à Gap contre sept militants poursuivis pour avoir aidé des étrangers à entrer en France, ce qu'ils réfutent en défendant une action de solidarité en réponse à l'extrême droite. ... [Lire la suite]