Appel de Christchurch: l’oubli de Macron qui sème le doute

L’appel de Christchurch a été lancé, hier, depuis l’Elysée. Neuf pays (dont la France), soutenus par sept autres, s’engagent à « lutter contre le terrorisme et l’extrémisme violent en ligne ». Problème, le communiqué publié par l’Elysée laisse craindre une interprétation plus large de la cible… Tout humain humaniste a été horrifié par les images, en direct ou en différé, des différents ... [Lire la suite]