Armement : le groupe KNDS restera contrôlé à 50% par la France (Florence Parly)

La France ne veut pas abandonner le co-contrôle du groupe franco-allemand KNDS (50-50). Rheinmetall lorgne la majorité du capital de l'entreprise détenue par l'Etat français et Krauss-Maffei Wegmann.? ... [Lire la suite]