Aux États-Unis, une « crise » identitaire plus que constitutionnelle

Dans le sillage du refus du président Donald Trump de collaborer sur les nombreuses enquêtes parlementaires qui le visent, la chef de file des Démocrates, Nancy Pelosi, a affirmé jeudi 10 mai que le pays traversait une « crise constitutionnelle ». Outre-Atlantique, sa rhétorique offensive interpelle. ... [Lire la suite]