Bibliothèque Assia Djebar : “Nike le vigil”, le graffiti d’injure en trop

Le 1er février dernier, les personnels de la bibliothèque Assia Djebar (XXe arrondissement de paris), optaient pour la prudence. En accord avec leur droit de retrait, ils décidaient de ne pas ouvrir l’établissement, faisant face à « des conflits quotidiens ». Une journée de fermeture, qui aboutissait à la promesse d’un médiateur. Et depuis…   À l’époque, l’équipe de l’établissement s’était adressée à Claire Germain, directrice des ... [Lire la suite]