Catastrophes naturelles : de nouveaux critères d’appréciation du risque sécheresse

La reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle va-t-elle devenir plus difficile à l'avenir pour le risque de mouvements de terrain différentiels résultant d'un épisode de sécheresse-réhydratation des sols ? Par une circulaire adressée, le 10... ... [Lire la suite]