Comment ragoûts et yaourts néolithiques ont sans doute conduit au “f” et au “v”

Une équipe de chercheurs argue dans une étude parue jeudi dans Science que le développement de l'agriculture et d'aliments mous au Néolithique a fait évoluer la mâchoire humaine et permis l'apparition des consonnes "f" et "v".Leurs travaux, qui mélangent linguistique, science du langage et paléoanthropologie, renforcent l'idée que le langage n'est pas le simple produit aléatoire de l'histoire mais qu'il est lié à des changements biologiques à ... [Lire la suite]