D’absences en absences le procès Pantalacci vire au fiasco

Pas de partie civile, pas d'enquêteurs, on organise derrière notre dos une visioconférence... quel est celui d'entre nous qui accepterait que l'un des siens soit jugé de cette manière ?" tempêtait Me Dupont-Moretti, l'un des trois avocats de Marc et Dominique Pantalacci, accusés d'avoir tenté d'assassiner Yves Manunta, sa femme Angèle et sa fille Carla-Serena, le 8 novembre 2011 à Ajaccio. ... [Lire la suite]