Estropiés, blessés, ils fuient dans la douleur le dernier réduit de l’EI en Syrie

Sur le flanc escarpé d'une falaise ocre, femmes en niqab, hommes estropiés et enfants pouilleux gravissent dans la douleur le chemin poussiéreux les menant vers le reste du monde.Ces rescapés viennent de fuir le village de Baghouz, dernier réduit du groupe Etat islamique (EI) dans l'est de la Syrie, assiégé et bombardé depuis des semaines par des forces antijihadistes soutenues par une coalition internationale menée par les Etats-Unis. Leur ... [Lire la suite]