Faire tomber son… portable en plein combat, c’est ballot

"Scène cocasse et franchement inhabituelle samedi lors du Grand Slam de Bakou. Dans la catégorie des -81 kg, le Portugais Anri Egutidze était opposé au Suédois Robin Pacek en quarts de finale lorsque, souadin, son téléphone portable est tombé de son kimono. A la grande surprise de son adversaire qui, sympa, le lui a quand même ramassé." ... [Lire la suite]