Guatemala: fin de campagne présidentielle sur fond de violences et de corruption

Dimanche 16 juin, huit millions de Guatémaltèques sont appelés aux urnes pour élire leur président. Les nombreux candidats en lice sont dans la dernière ligne droite : ils ont encore trois jours pour convaincre les électeurs de voter pour eux. Ce que l’on retient de cette campagne électorale, qui a duré trois mois et prend fin vendredi soir, c’est qu’elle a été totalement atypique en raison de l’intervention de la justice tout au long de la ... [Lire la suite]