Le billet de maurice ulrich. Talons aiguilles

Au Mondial de l’automobile à Paris c’est fini, en effet, les hôtesses en talons hauts et en tenues, disons, « attractives ». Elles sont en baskets, habillées sobrement, ce qui n’exclut pas l’élégance. C’est le signe qu’une formidable hypocrisie est en train de céder du terrain. On parle volontiers du harcèlement de rue et c’est juste. On en parle moins dans certains milieux comme les salons professionnels, où, on le sait, la discrimination ... [Lire la suite]