Le hijab, la « French Liberté » des femmes d’Etam

La marque de lingerie féminine Etam a mis à pied une employée accusée d’avoir refusé la candidature d’une femme voilée. Trois semaines après l’affaire Décathlon, une nouvelle enseigne française s’incline devant l’islam politique.  Plus attaché à sa clientèle islamo-gaucho-militante qu’aux droits des femmes, Etam s’est publiquement humilié en présentant de pathétiques excuses à une candidate à l’embauche voilée, qui ... [Lire la suite]