Le MAX devra-t-il changer de nom pour repartir en vol ?

Après quatre mois d’immobilisation, les déboires du moyen-courrier de Boeing s’accumulent. Une mauvaise publicité qui effarouche compagnies et passagers. ... [Lire la suite]