Mademoiselle Molière, côté cour et côté chagrin

CRITIQUE - En reprenant un canevas célèbre, Jean-Baptiste Poquelin épousant la fille de sa maîtresse, Arnaud Denis met en scène une comédie sentimentale qui sonne juste, éclairée par la belle présence d’Anne Bouvier. L’actrice a été récompensée lundi soir lors de la 31e Nuit des Molières. ... [Lire la suite]